Personnages masculins, signes anthropomorphes

et expression graphique schématique

au Néolithique dans le sud de la France

 

Philippe HAMEAU

Résumé

Analyser les représentations humaines, pariétales et rupestres, est l’occasion pour revenir sur la nature du schématisme, ce type d’expression graphique qui joue à la fois sur la forme et sur le contenu des figures. Le personnage représente une des cinq grandes catégories de figures du corpus iconographique du Néolithique et est soumis lui aussi à une grande diversité de versions graphiques, depuis les représentations identifiables jusqu’aux signes abscons. Cette diversité n’est appréhendable par aucune taxinomie puisqu’elle résulte tout à la fois, d’un parti pris graphique, de schémas mentaux, de compétences culturelles et du contexte d’élaboration des figures. Le processus de schématisation du personnage masculin passe néanmoins par le schéma corporel de celui-ci. La signification de son tracé sur la roche est peut-être à relier au passage de son auteur sur et par le site dans le cadre de rites de  passage.

 

Mots-clés

Personnage, schématisation, acte graphique, rite de passage, Néolithique, Sud de la France

 

Abstract 

Male figures, anthropomorphous signs and schematic graphic expression in the Neolithic in Southern France

To analyze human walled and rocked presentations is the opportunity to come back on the nature of the schematic process, this type of graphic expression which plays at the same time on form and on contents of figures. The male figure represents one of the five great categories of figures of the iconographic Neolithic corpus and is also subjected to a large diversity of graphic versions, since identifiable presentations up to unintelligible signs. This diversity is taken into account by no taxonomy since it results at once, of a graphic taken party, of mental schemata, of cultural competences and the context of elaboration of figures. The process of simplification of the male figure passes however by the bodily schema of this one. The signification of its line on the rock is perhaps to link up with the passage of his author on and by the site as part of transition rites.

 

Key-words

Male figure, schematisation, graphic act, Neolithic age, Southern France